Lilian et Gérald GARDIOL

Lilian et Gérald GARDIOL sont arboriculteurs et maraichers bio aux Vignères (84). Agriculteurs bio depuis 2001, ils cultivent 14 hectares et emploient 3 salariés. Le contrôle et la certification bio sont réalisés par Qualité France.

Interview

  • 1. Présentez-nous votre exploitation.

    C’est une exploitation que nous tenons mon frère et moi où on cultive des légumes (tomates anciennes…) et des fruits.

  • 2. Pourquoi avez-vous choisi d’être agriculteur?

    Pour reprendre l’exploitation familiale, pour la qualité de vie et pour l’agriculture biologique surtout.

  • 3. Quelles raisons vous ont conduit à passer en en agriculture biologique ?

    Pour avoir un meilleur débouché, parce que C’EST POSSIBLE DE PRODUIRE SANS PRODUITS CHIMIQUES ET DÉSHERBANTS, comme beaucoup de paysans en doutent encore, sinon je n’aurai pas été agriculteur.

  • 4. Comment s’est passée la période de conversion ? (les étapes, les difficultés, le regard des autres, la commercialisation…)

    Je suis encore en conversion en arboriculture ; c’est très difficile. C’est un gros investissement, et j’avais une connaissance insuffisante en arboriculte au début,  comme c’était le cas en maraîchage quand on a commencé en 2001. On en a appris et on en apprend encore, heureusement.

  • 5. Parlez-nous de ce que l’agriculture biologique a changé pour vous, dans vos pratiques, dans votre façon de penser, dans votre vie.

    Il faut moins de travail lourd du sol, une surveillance beaucoup plus accrue qu’en agriculture conventionnelle : comprendre les difficulttés pour mieux y faire face de suite, ou dans un an, ou deux ou trois…. Il n’y a pas de solution de rattrapage comme par exemple la tavelure sur pomme.

  • 6. A quoi êtes-vous particulièrement attentif dans votre activité ? (sol, biodiversité, auxiliaires…) ? Pourquoi ?

    Au sol en premier, à l’état sanitaire des végétaux et à leurs comportements.

  • 7. Vous avez choisi d’adhérer à Mediterrabio. En quoi Mediterrabio est importante pour vous ?

    A plusieurs on sera toujours plus fort.

  • 8. En tant que paysan et membre de Mediterrabio, que souhaitez-vous dire aux consommateurs ?

    Consommez bon : produit frais, sains et goûteux.

  • 9. Qu’attendez-vous des consommateurs ? Quels retours attendez-vous du consommateur et par quel biais ?

    Qu’ils disent NON à ces GMS (grandes surfaces) et qu’ils consomment chez leur voisin agriculteur, surtout dans notre région.