Guillaume Ponçon

SlidePress cannot find the gallery with this id: 'guillaume-poncon'

Guillaume Ponçon est maraîcher et arboriculteur bio à Graveson (13). Il cultive choux, melon, abricot, poire, épinard, haricot, poivron, cerise. Agriculteur depuis 2006, l'exploitation qui totalise 15ha, est contrôlée et certifiée par Qualité France.

Interview

  • 1. Présentez-nous votre exploitation.

    Exploitation qui produit jusqu’à 10 produits en légumes, plus des fruits au cœur de Graveson dans un environnement sain au paysage entretenu en respectant la nature.

  • 2. Pourquoi avez-vous choisi d’être agriculteur?

    J’ai tout d’abord débuté pour être pâtissier (8ans) puis une envie de me rapprocher de la nature est venue ainsi que la passion du métier d’agriculteur transmise par mon père avec qui j’ai appris peu à peu le métier.

  • 3. Quelles raisons vous ont conduit à passer en en agriculture biologique ?

    Le choix de l’agriculture biologique était un choix logique, une agriculture basique accessible à tous les néophytes qui veulent rejoindre la terre et respectueuse de l’environnement.

  • 4. Comment s’est passée la période de conversion ? (les étapes, les difficultés, le regard des autres, la commercialisation…)

    Normalement car le partenariat avec Pro Natura m’a beaucoup aidé.

  • 5. Parlez-nous de ce que l’agriculture biologique a changé pour vous, dans vos pratiques, dans votre façon de penser, dans votre vie.

    Il a confirmé ma façon de penser, m’a donné envie d’aller encore plus loin malgré la difficulté parfois, en effet, l’agriculture biologique ne rime pas avec oisiveté.

  • 6. A quoi êtes-vous particulièrement attentif dans votre activité ? (sol, biodiversité, auxiliaires…) ? Pourquoi ?

    La rotation des sols est essentielle car une culture en terre neuve à toutes les chances pour réussir.

  • 7. Vous avez choisi d’adhérer à Mediterrabio. En quoi Mediterrabio est importante pour vous ?

    Méditerrabio est un groupe de réflexion qui permet de trouver des solutions dans le bio et d’instaurer un dialogue avec les acteurs de la bio (consommateurs, circuit commercial…).

  • 8. En tant que paysan et membre de Mediterrabio, que souhaitez-vous dire aux consommateurs ?

    De continuer de consommer des produits bio, de saison et au maximum de proximité, garant du respect de l’environnement et d’un commerce équitable.

  • 9. Qu’attendez-vous des consommateurs ? Quels retours attendez-vous du consommateur et par quel biais ?

    Une reconnaissance de l’agriculteur, premier acteur bénéfique de l’environnement qui gère l’espace et veille souvent à l’entretien des paysages et de la nature.