Mes deux pieds dans le bio

Tout se passe bien. Maintenant, presque toutes mes productions sont en bio, le reste est en conversion 2e année.
Depuis que je suis passé en bio, j’ai beaucoup de diversité sur mes terre et je vis mieux.
Actuellement, je finis la récolte des cultures d’hiver : mâche, épinard, salade – feuille de chêne blonde et rouge, batavia, laitue-, blette pied, persil plat, poireaux et chou-fleur. Rien à voir avec le conventionnel où je n’avais que de la salade en hiver !
Je ne travaille plus de la même manière. Et je peux produire en petites quantités car le circuit bio me les prend. Evidemment, je dois faire plus de choses sur mon exploitation : étiqueter, peser, emballer…, ça me prend du temps dans une journée, mais je vis mieux de mon travail. C’est plus intéressant.
Après les années catastrophe que j’ai vécu en conventionnel, c’est le jour et la nuit.

Maintenant et jusqu’en avril, je mets en place les cultures de printemps/été : melon, courgette, tomate classique et ancienne, fraise, aubergine, haricot. Sans oublier les artichauts dont je produits trois variétés – violet de Provence, Macau et Salambo- et les abricots – Sweetred, Sylred, Robada et Kioto- pour la fin du printemps.

Serge Fluet, Clos de Flore – Provence